Journée de merde

Publié le par Arlequin

149lonely-thumb.jpgOui bon, je sais que je suis grossier en ce moment mais franchement là j'ai... comment dire ? Ah oui, "les nerfs" (pour reprendre le langage "moderne"^^).
"Les nerfs" parce qu'hier et aujourd'hui j'ai appris de très mauvaises choses. Des choses qui me font mal à l'intérieur, si vous voyez ce que je veux dire. Tout d'abord, j'arrive dans la cours mercredi et parle un peu du conseil qu'a eu mon meilleur ami en sa compagnie. Et là il m'apprend que deux personnes que j'aime beaucoup vont redoubler. "Premier coup au moral". Je m'en retourne donc pour aller les voir et les retrouve tous les deux en pleurs, l'une dans les bras de son copain et l'autre en compagnie d'un de ses amis. J'avoue que le deuxième cas est celui qui m'a bizarrement le plus touché. Je n'avais jamais vu pleurer la personne en question... Il tenait un mouchoir à la main, les yeux rougis... ça m'a fait de la peine, j'étais vraiment tout retourné par ce soudain "craquage" de mon ami.
Je suis donc parti voir les deux personnes et ai parlé un peu avec elles, mais enfin ça n'a pas servi à grand-chose, au contraire. Ils réalisaient tout juste qu'ils ne nous verraient plus l'année prochaine (je suis en troisième). Il reste toujours la commission d'appel en retour mais j'ai peu d'espoir pour eux, je l'avoue...
Et, aujourd'hui, pour ajouter à cela, encore deux de mes meilleurs amis m'ont appris au dernier moment qu'ils n'allaient pas dans le lycée qu'ils prévoyaient au début, et ça m'a aussi fichu un sacré coup au moral. Je suis particulièrement attaché à l'un d'entre eux et ce depuis peu, ce qui me blesse d'autant plus...
En gros, quatre personnes "censées d'esprit" en moins pour le lycée où je vais. La vache ! Nous allons être en grande infériorité par rapport aux autres... Et si ça se trouve je ne les verrai presque plus...
"Pleure à chaudes larmes".

Publié dans Humeurs et Déboires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kejik 02/06/2007 10:16

Bon, attends, mon pinpin, c'est pas la peine de te mettre dans des états pareils. Déjà, si ce sont de vrais amis, vous garderez le contact, quoi qu'il en soit. D'autre part, le lycée, ça peut faire peur comme ça, d'emblée, quand on se croit tout seul mais en fait, c'est une formidable expérience. Tu va rencontrer de nouvelles personnes qui seront peut-être des rencontres encore plus amicales... Ca met un coup au moral, certes, mais n'oublie pas ce dicton : on sait toujours ce que l'on perd, mais on ne sait jamais ce que l'on va gagner. Crois en mon expérience, s'éloigner est parfois un fantastique tremplin.Si je ne m'étais pas éloignée de mes amis en déménageant, je ne serais peut-être pas venue comme ça sur internet et on ne se serait peut-être jamais rencontrés... Essaie de regarder vers le futur et non vers le passé. Comme je te disais, si ce sont de véritables amis, ils le resteront et vous aurez d'autant plus de choses  à vous raconter que vous vivrez d'expériences nouvelles chacun de votre côté...

Pascaly 31/05/2007 20:53

Ce n'est pas facile de grandir , de voir que notre petit monde s'écroule ... sois courageux, tes amis , tu trouveras d'autres moyens que le lycée pour les voir, et sache que parfois la distance fait du bien ... Les gens sensibles sont plus forts paradoxalement .... un conseil pour tes amis qui risquent de doubler leur 3ème, qu'ils changent d'établissement ....je te fais des Gros bisous Pascaly